La situation des musées de Bosnie-Herzgovine inquite l'Icom

Les musées n?ont d?autre choix que de fermer

Published on 19 March 2012

Author(s): Le Journal des Arts.fr/CHLOÉ DA FONSECA

Type:  Nouvelles

Les musées de Bosnie-Herzégovine sont en danger. Problèmes administratifs et difficultés économiques ont obligé certaines institutions à fermer leurs portes. Le Conseil international des musées (Icom) a apporté son soutien aux institutions et professionnels de la culture qui tentent d’agir « en faveur de la réouverture des musées et du renforcement de leur capacité budgétaire ».

L’Icom s’alarme de l’impasse dans laquelle se trouvent certains musées bosniens, contraints de fermer. Selon le Conseil, cette situation serait le résultat d’une absence d’organisation administrative. Alors que les accords de Dayton avaient mis fin à la fragilité politique du pays en 1995, depuis, « aucune spécification sur le fonctionnement institutionnel de la culture n’a été clairement définie ».

Malgré le soutien de la population pour la préservation des « lieux de mémoire et de culture », les musées n’ont d’autre choix que de fermer. Déjà, à Sarajevo, la Galerie nationale (septembre 2011) et le Musée d’histoire (janvier 2012) ont fermé leurs portes. Le Musée national est également menacé : les salaires des employés n’ont pas été versés depuis six mois. Ouvert en 1888 sous la domination de l’Empire austro-hongrois, ce musée a survécu aux deux guerres mondiales et au démantèlement de la Yougoslavie, mais peut-être ne surmontera-t-il pas les difficultés politiques et économiques actuelles.

Les problèmes des institutions muséales bosniennes inquiètent l’Icom, qui affirme rester vigilant sur l’évolution de la situation. Julien Anfruns, directeur général de l’Icom, lance un appel urgent aux « responsables politiques du pays, mais aussi à la communauté internationale représentée par les pays parties prenantes des accords de Dayton » pour qu’ils mettent en place « une organisation cohérente de l’administration du patrimoine historique et culturel de Bosnie-Herzégovine ».

Back to previous page